Quel cacao durable, par qui et pour qui ?

Stratégies agro-écologiques et agroforestières des planteurs de cacao en Côte d’Ivoire
Contribution CIRAD-SADRCI au projet CIV de la GIZ

image
image
image
image
image
image

Description des objectifs et Résultats attendus

Le projet initial est la traque des innovations paysannes dans le monde du cacao. Les agriculteurs étant les mieux placés pour connaitre leurs problèmes, et sachant qu'ils sont très nombreux à innover et tester leurs propres solutions, le premier objectif du projet est "la traque des innovations paysannes" : une démarche désormais bien admise en sciences sociales mais encore peu appliquée dans le monde du cacao.

Nous repérons ces innovations paysannes autour de la cacaoculture, étudions leurs atouts et limites, leurs impacts en termes de revenus et d'emploi, les caractérisons sous forme de notes d'innovations, si possible sous forme de petits modèles. Nous transmettons les résultats de cette traque au Centre d'Innovations Vertes (CIV) de la GIZ qui décide si elle les sélectionne et si elle intervient pour en accélérer la diffusion.

image

Fonctionnement du projet

En images

La traque des innovations paysannes dans le monde du cacao

A travers ce projet, nous contribuons à mettre en évidence les savoirs paysans et les innovations agro-écologiques et institutionnelles de l'agriculture familiale. Quand ils n'ont plus d'accès facile à la forêt, les planteurs ne sont-ils pas les mieux placés pour inventer et mettre en place le "cacao zéro-déforestation" et le "cacao durable" dont parlent tant les autres acteurs de la filière?

image
image
BLOG

Articles récents

L’innovation «fiente de poulet» dans les cacaoyères

Le cacao aux portes d’Abidjan : de la forêt à la décharge publique. Traques et caches des innovations villageoises

Le boom de l’anacarde en Côte d’Ivoire : transition écologique et sociale des systèmes à base de coton et de cacao